Et si la valeur de votre entreprise dépendait des moyens que vous fournissez à votre service web ?

Il n’y a pas si longtemps, quand on voulait prendre l’avion, il fallait contacter son agence de voyage ou aller dans celle de la compagnie aérienne, attendre son tour après avoir pris un ticket et enfin se faire remettre un billet en 3 exemplaires avant de pouvoir se rendre à l’aéroport.

Aujourd’hui, en un seul clic, vous pouvez réserver votre billet, le régler, choisir votre siège et imprimer votre carte d’embarquement.

valeur-entreprise-service-web

La révolution de la dématérialisation


A l’instar de l’aérien, de nombreuses entreprises et institutionnels dématérialisent leurs prestations et leurs services de distribution : la SNCF, les banques, les hôtels, les agences de voyage, les impôts, etc. Poussée par l’évolution des nouvelles technologies, cette dématérialisation révolutionne nos entreprises, nos modes de consommation.

Et pourtant, le succès n’est pas au rendez vous pour tout le monde.

Cette révolution numérique est si rapide qu’un décalage est en train de se produire. Et cela parce que les moyens accordés par les entreprises au développement de leurs services vers la dématérialisation n’est pas à la hauteur.

La Redoute qui avait tout pour réussir, les hôteliers qui ont un service dématérialisable facilement, nos banques traditionnelles qui rencontrent de nouveaux concurrents plus performants et bien d’autres se voient dépassés par de nouveaux acteurs qui s’approprient leurs marchés et leurs clients en un clic !

A qui la faute ?

A des questions commerciales et marketing, les réponses sont techniques dans le web.

Pas ou peu habitués à ce mode d’analyse et préoccupés à écouter leur financier, le web fait fuir les chefs d’entreprise et actionnaires. Relégués à un second plan, les services supports web de ces entreprises se battent pour obtenir les budgets pour assurer le développement de leur entreprise qu’ils défendent pourtant.

C’est aussi un problème de génération et de compétences. Le web, c’est à la fois de la technique de programmation et une approche avec des algorithmes qui révolutionnent les approches marketing classiques.

D’ailleurs, je mets en garde tous les responsables marketing et de communication : votre métier change vite, très vite, apprenez à comprendre le web.

De nombreuses entreprises à forte notoriété historique sont amenées à disparaître ou à se restructurer parce qu’elles n’ont pas ou pas bien pris le virage du web. Quelques exemples actuels : Hédiard, La Redoute ou encore Surcouf.

Adaptez votre entreprise aux évolutions du web

Ce manque de prise de conscience laisse la part belle à tous les redistributeurs et les sites portails qui ont su se positionner sur les moteurs de recherche. Avec une logistique plus souple et des effectifs moins importants, ils ont su développer des modèles économiques plus efficaces. Les OTA tels que Booking, Expédia, Trivago, les sites web comparatifs, les markets place comme Amazon, Rue du commerce et bien d’autres dans différents secteurs d’activités ont tous su trouver leur place.

La guerre du numérique n’a pas fini de nous bousculer. Notre dépendance évidente et pourtant vitale à cet environnement numérique évolue sans cesse. Il est nécessaire d’adapter notre environnement à ces évolutions.

Et vous, où en êtes-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *